Reading Wishlist: 21 livres pour 2021

Hello tout le monde! J’espère que vous allez tous bien!

L’année 2021 est déjà là! Bonne année à tou.te.s!Je vous souhaite qu’elle soit plus douce que 2020, qu’elle vous apporte toute la confiance en vous dont vous avez besoin, ainsi que de l’amour, de la sérénité et du temps à passer avec vous-même et vos proches.

Je me suis dit que je pourrais mettre à profit cette année 2021 en lisant 21 grands classiques de la littérature qui me trottent dans la tête depuis un moment, mais que je n’ai jamais pris le temps de lire avec l’attention qu’ils méritent, ou bien de lire tout court! Certains sont très longs mais je pense que lire ces 21 livres est largement faisable: en moyenne il faudrait que j’en lise un toutes les deux semaines. Mais comme certains sont très courts, j’aurais en vérité plus que deux semaines pour achever les pavés! Il y a aussi deux livres dont je vais étaler la lecture sur toute l’année parce qu’ ils sont vraiment trop longs pour être lus en une fois. Bien sûr, j’espère que je lirai encore d’autres livres, en plus de ces 21 classiques. Je me suis mis un objectif total de 80 livres, mais bon, je ne me mettrai pas trop trop la pression pour l’atteindre: il faut surtout lire par plaisir, je ne voudrais pas que cela devienne une corvée!

Pour que vous puissiez m’accompagner dans cette aventure livresque, j’ai créé une épingle Pinterest sous forme de bingo que vous pourrez imprimer et coller dans votre journal de lecture si vous en avez un, ou bien l’utilise dans vos stories Instagram (elle sera publiée dans les stories à la une sur mon compte @themaurinedaily , dans cet article et sur Pinterest).

Et voila!

I know why the caged bird sings / Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage de Maya Angelou
La première fois que j’ai entendu parlé de Maya Angelou, c’était dans la comédie musicale Rent. Son œuvre littéraire et surtout ce roman autobiographique qui raconte sa jeunesse sont emblématique de la littérature afro-américaine. Avec tout ce qui s’est passé cette année dans la vie des afro-américains et même, dans notre propre pays, avec les français de couleur, c’est devenu un devoir civique de se renseigner sur leur expérience, leurs défis, et nos propres préjugés, conscients ou inconscients, volontaires (si tant est qu’un préjugé puisse l’être, ça ferait un bon sujet de dissert’ de philo ça non? ) ou involontaires. C’est non seulement dans cette optique que j’ai décidé de lire ce roman cette année, mais aussi parce que j’ai entendu énormément de bien du style et de l’œuvre de Maya Angelou.

Jane Eyre de Charlotte Brontë
En juin, j’ai lu les Hauts de Hurlevent d’Emily Brontë et j’ai plutôt bien aimé. Cette année je voudrais donc lire le roman emblématique de sa sœur. L’incipit est un peu devenu un meme cette année parce qu’il reflète sans le vouloir une réalité très présente en 2020: « There was no possibility of taking a walk that day. » / « Il était absolument impossible de sortir se promener ce jour là. » J’ai cru comprendre que beaucoup de gens l’avaient lu pendant le confinement et ça m’a donné envie de le découvrir à mon tour!

L’homme révolté d’Albert Camus
Cet essai philosophico-littéraire de Camus est sur la liste des livres que je veux lire depuis l’hypokhâgne. Notre professeure de lettres nous en avait donné un extrait à étudier et je l’ai trouvé si puissant et passionnant que j’ai utilisé ce texte dans presque toutes mes dissertations depuis. Mais au delà des arguments littéraire qu’on peut y trouver, il s’agit d’un manuel de l’homme libre, ou plutôt de l’homme qui se libère des chaînes de l’idée de destin, qui dépasse l’absurdité du monde en donnant un sens propre à sa vie.
« Les héros ont notre langage, nos faiblesses, nos forces. Leur univers n’est ni plus beau ni plus édifiant que le nôtre. Mais eux, du moins, courent jusqu’au bout de leur destin […]. C’est ici que nous perdons leur mesure, car ils finissent alors ce que nous n’achevons jamais. »

Don Quichotte de Miguel de Cervantès
Encore un classique qui est sur ma PAL depuis un bon moment… C’est sûrement le roman le plus connu au monde, mais étrangement le moins lu! On a tous entendu parler des aventures imaginaires de l’ingénieux homme de la Manche, mais sans pour autant s’être plongé dans ce livre crucial pour l’histoire de la littérature et surtout du roman moderne, qui commence son épopée avec Don Quichotte. 2021 est l’année où je lirai ce mastodonte de la littérature mais celui-ci, je n’ai pas peur de le lire, je sais déjà que je passerai un très bon moment et que j’en prendrai plein les yeux!

Le Conte de deux cités de Charles Dickens
Dickens est ma figure littéraire anglaise favorite et mon auteur réaliste préféré. Je trouve que, contrairement aux Réalistes français qui font passer dans leurs romans les idées assez désespérantes de déterminisme et de darwinisme social, Dickens présente les vices et les horreurs de la société anglaises du XIXe siècle grâce à une satire pinçante, des personnages attachants et des descriptions qui stimulent l’imagination du lecteur, plutôt que de la soumettre à l’esprit scientifique. Ses textes sont réalistes mais aussi magiques, et il est plutôt magistral de réussir cette association, comme l’écrit Virginia Woolf « L’extraordinaire puissance de Dickens a un effet étrange. Elle fait de nous des créateurs, pas seulement des lecteurs et des spectateurs. » J’ai donc envie de découvrir cette année comment il applique ses pouvoirs magiques au thème de la Révolution Française dans son roman A Tale of Two Cities.

L’intégralité des Sherlock Holmes de Arthur Conan Doyle
En 2020, je me suis trouvée une véritable passion pour Sherlock Holmes. C’est la série Sherlock qui m’a propulsée dans cet univers et j’ai lu la première aventure du célèbre détective: Une étude en rouge, sur laquelle j’ai écrit un article que vous pouvez aller lire en cliquant ici! Je veux profiter de cette envie pressante de découvrir cet univers complètement nouveau pour moi et lire l’intégrale de ces histoires. Comme ce sont pour la plupart des nouvelles assez courtes je devrais y arriver. Mais je vais étaler cette lecture sur l’ensemble de l’année. J’ai calculé qu’il me faudra en lire une par semaine environ, ce qui est plus que possible! J’intégrerai même peut être une soirée de lecture toute entière dédié à Sherlock Holmes dans ma routine de la semaine.

Le Comte de Monte-Cristo d’Alexandre Dumas
Voilà un des pavés dont je vous parlais dans l’introduction! Je me suis offert le texte intégral pour Noël et ce livre est gigantesque! Mais c’est un de ceux que j’ai le plus hâte de lire parce que j’en ai tellement entendu parler cette année et que je suis parfaitement dans le mood pour une épopée vengeresse signée par un des plus grand auteurs romantiques français. Et comme j’ai quasiment fait le tour de l’œuvre de Victor Hugo, qui est le chef de fil du mouvement romantique, il est temps que je me tourne vers Dumas!

Le Pendule de Foucault de Umberto Eco
Cette année je veux aussi ouvrir des livres qui m’impressionnent, me font peur et que je n’ose pas lire depuis des années, de peur de ne pas les comprendre ou de ne pas avoir la culture nécessaire pour saisir toutes les allusions et références qu’ils font à des sujets divers et précis. Le Pendule de Foucault est un de ces livres car il mobilise d’immenses connaissances des sciences occultes et des sciences tout court que je ne crois pas avoir. Il me fait l’impression d’être la version « érudite » et « compliquée » des Dan Brown. C’est un peu un Anges et Démons niveau 10 dans mon esprit ahah. Mais il me fait envie depuis des années, donc je vais enfin le lire en 2021. Je crois que d’une manière générale, 2021 est l’année où je veux surmonter mes peurs. J’ai appris à les connaître et les comprendre en 2020, il est temps de leur dire au revoir.

Invisible Man / Homme invisible pour qui chantes-tu? de Ralph Ellison
Ce livre, je sais déjà que je l’aime de tout mon cœur et il a pris une grande place dans ma vie d’écrivaine en herbe (ou plutôt aspirante: écrire est une de ces peurs que je dois dépasser en 2021) alors que je ne l’ai même pas lu. En fait j’ai découvert son auteur pendant le premier confinement à travers des citations qui m’ont chamboulées et intriguée. Dès que je l’ai pu, je suis allée à la librairie internationale pour me le procurer en anglais. Je l’ai immédiatement commencé et j’ai adoré ce que j’en ai lu. Mais je l’ai commencé au mauvais moment, c’est à dire juste avant les concours, hors il est assez volumineux et ça me prend toujours un peu plus de temps et d’énergie de lire en anglais, d’autant plus que l’anglais d’Ellison n’est pas le plus évident que j’aie lu. Mais je ne veux pas qu’une question de mauvais timing empêche ce livre de devenir un de mes favoris et j’ai toujours mal au cœur quand je le vois, trônant sur mon étagère, abandonné au bout de 100 pages alors qu’il ne le mérite pas du tout! Je vais donc prendre le temps de le lire en entier cette fois ci et je vous ferai un article détaillé dessus (comme sur tous les livres de cette liste bien sûr!) pour vous en parler comme il se doit!

Silence de Shūsaku Endō
Il y a 3 ou 4 ans, Martin Scorsese a réalisé un film qu’il avait en tête depuis 30 ans: Silence. Je suis allée voir ce film avec mon chéri au cinéma et il m’a vraiment fascinée, on en a longtemps débattu, parce qu’il laisse beaucoup de choses en suspens, laisse une place à l’inexpliqué et à l’inexplicable. Je me suis mise chercher tout ce qu’il était possible de savoir à propos de ce film, et j’ai appris des choses passionnantes, mais surtout qu’il avait été inspiré à Scorsese par un roman japonais. Je vais donc le lire pour voir s’il m’apporte les réponses aux questions que le film m’a posées. L’histoire se passe au Japon au XIIème siècle et montre les difficultés rencontrées par les missionnaires catholique dans ce pays pour le moins hostile à l’impérialisme chrétien à l’époque.

The Sound and the Fury / Le bruit et la fureur de William Faulkner
Je n’ai pas de raison particulière d’avoir choisi ce livre, à part que je veux faire une découverte. C’est un géant de la littérature américaine dont je ne sais pas grand chose à part que le titre est en fait une citation de Macbeth de Shakespeare. C’est sûrement quand j’ai regardé l’adaptation de cette pièce avec Patrick Stuart le mois dernier que l’idée m’est venue de lire ce livre.
« Life’s but a walking shadow, a poor player
That struts and frets his hour upon the stage
And then is heard no more: it is a tale
Told by an idiot, full of sound and fury,
Signifying nothing
. »
« La vie n’est qu’une ombre en marche, un pauvre acteur
Qui se pavane et se démène son heure durant sur la scène,
Et puis qu’on n’entend plus. C’est un récit
Conté par un idiot, plein de bruit et de fureur,
Et qui ne signifie rien. »

Un beau ténébreux de Julien Gracq
Voilà un livre, qui comme Le Pendule de Foucault, m’intimide un peu et dont j’ai repoussé la lecture de peur de ne pas en saisir toute la portée littéraire et de ne pas être capable de l’apprécier. Et comme il me fait peur, je vais le lire cette année!

Tess of the d’Urbervilles / Tess d’Urberville de Thomas Hardy
Critique de la modernisation au XIXe siècle, tragédie proto-féministe qui remet en question la notion victorienne de pureté tout en reprenant des thèmes bibliques et des topoi antiques, Tess est un chef-d’œuvre du réalisme anglais. J’ai toujours eu envie de lire un livre de Thomas Hardy depuis qu’on est passé sur un extrait de Tess en concours blanc d’Anglais il y a deux ans. Je ne suis pas la plus grande fan du réalisme français, mais j’espère être agréablement surprise par Hardy.

Les Travailleurs de la mer, Victor Hugo
C’est un des derniers romans de Victor Hugo que je n’ai pas lu avec Claude Gueux et Han d’Island… Eh oui après ceux-là, il ne me restera plus que quelques recueils de poème et une ou deux pièces de théâtre et je serai venue à bout de l’œuvre d’Hugo, ça fait très bizarre. C’est un de mes auteurs classiques préférés, à tel point que son style en devient presque prévisible maintenant (pour en savoir plus vous pouvez aller lire mon article sur son poème La Fin de Satan ici). Mais c’était le roman hugolien favoris de mon professeur de philo de première khâgne qui l’a décrit comme une des plus impressionnante représentation du sublime donc je m’attends à n’être pas déçue!

Dans la solitude des champs de coton, Bernard-Marie Koltès
Il s’agit cette fois-ci d’une pièce de théâtre, genre que je lis trop peu, écrite en 1985. Je tenais à inclure du théâtre dans cette liste et surtout du théâtre contemporain parce que je n’y connais vraiment rien du tout! On va dire que mes connaissances théâtrales s’arrêtent dans le temps à l’absurde et je suis très curieuse de voir si le théâtre contemporain va me plaire et ce qu’il a à dire sur la littérature!

Histoire de la Révolution Française, Michelet
Cette fois-ci, il s’agit d’un livre d’histoire. Mais un livre d’histoire, ça peut être un « classique de la littérature »? Eh bien la question est ouverte au débat, mais je pense que l’on peut classer cette ouvrage pléthorique de Michelet dans cette catégorie, à cause du style magistral du célèbre historien influencé par de nombreux philosophes et écrivains, du fait que ce soit un livre incontournable sur la Révolution Française (on pourrait dire que tout ce qui a ensuite été écrit sur ce sujet a été écrit contre ou en accord avec Michelet) et surtout du fait que ce livre soit lui-même un objet d’histoire puisqu’il a été publié au XIXe siècle. La Révolution est un sujet d’histoire qui me passionne et qui, étrangement, alors qu’elle est le pilier de notre France moderne, est enseignée de manière bien trop superficielle à mon avis. Comme c’est une œuvre plus que volumineuse, je vais en lire un peu chaque semaine cette année et prier pour réussir à en venir à bout d’ici 2022!

Paradise Lost / Le Paradis perdu de John Milton
Ce long poème épique se trouve principalement sur cette liste parce qu’il est un pilier de la littérature anglais et américaine. De nombreuses œuvres qui ont été écrites après lui y font allusion et je voudrais vraiment être capable de repérer ces références. Par exemple, il y a quelque mois, une adaptation théâtrale de Frankenstein de Mary Shelley avec Benedict Cumberbatch (<3)dans le rôle de la créature a été diffusée sur la chaîne YouTube du National Theater of London et la créature apprend le langage humain en lisant le Paradis Perdu! J’ai trouvé cette idée incroyable et comme Frankenstein est un de mes livres préférés de tous les temps, j’ai hâte de savoir quels parallèles on peut tirer entre ces deux œuvres!

La série Anne of Green Gables, L. M. Montgomery
Est-ce que vous avez vu la série Anne with an E sur Netflix? Si ce n’est pas le cas, je vous recommande chaudement de le faire parce que cette série est vraiment très très bien… et elle est tirée d’une série de romans jeunesse! Oui, on peut dire que ce sont des classiques, mais des classiques jeunesse. Ce seront donc des lectures légères et touchantes que j’aurai plaisir à retrouver pour faire des pauses dans mon travail par exemple!

Ainsi parlait Zarathoustra, Nietzsche
Le Zarathoustra, c’est LE livre de Nietzsche qui me fait peur. Je veux le lire depuis très très longtemps, je l’ai même commencé plusieurs fois, mais je me retrouve toujours pétrifiée face à l’aura presque magique de ce livre de philosophie qui annonce la mort de Dieu. Mais, comme je l’ai dit dans mon article sur le roman biographique d’Irvin Yalom sur Nietzsche, que vous pouvez aller lire ne cliquant ici, je sais très bien que je ne comprendrai pas tout ce qu’il recèle et tout ce qu’il révèle. Cependant, ce n’est pas une raison suffisante pour ne pas le lire: ce serait faire preuve d’orgueil que de refuser de le lire parce qu’il testerait les limites de ma compréhension, or les œuvres de Nietzsche ne peut être vraiment saisies que quand on les approche avec humilité et avec son cœur, en même temps que sa tête. Cette année c’est décidé, je le lirai.

Vie des douze Césars de Suétone
L’avant-dernier livre de cette liste est un classique antique: un livre d’histoire écrit par un historien romain, un peu commère sur les bords. Je veux vraiment me mettre à lire intégralement des œuvres antiques parce que je fais quand même des études classiques donc ce serait bien que je connaisse mon Suétone sur le bout des doigts! En plus, d’après les extraits que j’ai pu en traduire ou en étudier dans mes études je sais déjà que ce livre est parfois très drôle et que Suétone y raconte des anecdotes bien croustillantes! Je peux déjà le recommander à tous ceux d’entre vous qui s’intéressent à l’histoire romaine, ce devrait être une lecture agréable!

Anna Karénine, Tolstoy
Et pour finir, je voudrais aussi lire cette année mon tout premier classique russe! J’ai l’impression qu’ils sont très populaires ces derniers temps, surtout dans la sphère BookTube, qui ne dit que du bien de Tolstoï et de son Anna. Ce roman a fait entrer la littérature russe dans la culture classique européenne donc je pense que c’est le bon livre pour entrer à mon tour dans ce tout nouvel univers.

Voilà tout le monde, vous savez tout sur mes goals lecture de cette année! Si vous avez déjà lu certains de ces livres ou que vous les lisez vous aussi cette année, je vous invite à partager vos impressions de lecture avec moi au fur et à mesure de l’année et des articles! Vous pouvez me rejoindre sur Instagram @themaurinedaily si vous le voulez! Je poste en story tous les jours des affirmations pour qu’on s’entraide et qu’on s’encourage. Je crois que l’entraide sera encore le mot d’ordre cette année et j’espère que vous serez couvert.e.s d’amour, d’amitié et de gratitude cette année!

Bonne années à tous et bonnes lectures!

Maurine >3

3 commentaires Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s