Les OVNIs de Broadway: Introduction

Il m’arrive de temps en temps d’avouer à quelqu’un ma passion dévorante pour le monde de Broadway. Je m’attends alors à recevoir l’une ou l’autre de ces réponses: « Bro-quoi? » ou bien  » Ah…tu parles des presque-opéras bourrés de clichés, de personnages niais, de chansons larmoyantes, et de démonstrations vocales prétentieuses?… OH, je vois oui… ». Je sais que c’est la vision que la plupart des gens a des comédies musicales, mais autant vous dire que tous les poils de mon corps se dressent quand j’entends pareilles stupidités… Voilà un moment que je rêve de parler avec vous de cet univers qui m’anime et me passionne, mais n’ayant pas l’intention d’alimenter tous les clichés qui circulent à son propos, j’ai d’abord dû réfléchir à un moyen de dépasser cet obstacle. C’est en redécouvrant une vidéo de Neil Patrick Harris dans le rôle d’Hedwig Schmidt que j’ai trouvé la solution. Avant de commencer à tout vous raconter sur les musicals, je dois commencer par briser tous ces clichés! Et quoi de mieux pour ce faire que de vous présenter certains de ceux que j’appellerais des « OVNI de Broadway », des musicals qui dépassent, et de loin, tous ces préjugés!

I sometimes happen to confess my devouring passion for Broadway musicals to someone. And I usually expect to get one of these reactions: « Broad-what? » or  » Oh you mean those sorts of operas that are filled with clichés, cheesy characters, tearful songs and pretentious vocal demonstrations? … Yeah, I see what you’re talking about… » I know it’s most people’s conception of musicals (at least here in France), but let me tell you that it sends shivers down my spine to listen to such nonsense! I’ve wanted to evoke this whole universe, which gives me life and fascinates me, on my blog for a while now, but I first had to find a way to overcome this obstacle: people’s reluctance to immersing in the world of Broadway. And I eventually figured out a solution (hopefully!), while re-discovering Niel Patrick Harris’s impersonnation of Hedwig Schmidt from Hedwig And The Angry Inch . Before telling you everything about musicals, I first have to tear down those clichés! And what better way is there to do that, than to introduce you to a number of musicals which I would call « Broadway OVNIs (even though they actually are classics to insiders) because they transcend, by far, these clichés. 

Aujourd’hui, j’ai séléctionné pour vous  les deux clichés les plus récurrents, sur les musicals, et je vais faire de mon mieux pour tout simplement les déconstruire. Que vous sachiez vaguement ce qu’est Broadway ou que vous n’en ayez jamais entendu parler, j’espère vous faire mieux connaître ou découvrir un univers presque étranger au public français, un univers qui pourtant me touche depuis le jour où j’y ai pénétré et qui, si on lui laissait plus de chances, toucherait et inspirerait encore beaucoup d’entre nous. Je vous invite à regarder les extraits que j’ai insérés dans cet article afin de mieux comprendre ce que je veux dire et de vous faire votre propre opinion. Ne réfléchissez pas trop à ce que vous allez voir, laissez-vous séduire et, si c’est le cas, cherchez à en savoir plus. Immergez-vous dans l’univers que ces musicals proposent, et surtout, si l’un d’entre-eux en particulier pique votre curiosité, allez voir par vous même tout ce qu’il a à offrir (bien plus que j’aurai pu vous en dire dans un court (euh bon Maurine tu exagères un peu là, il est déjà bien trop long cet article :P) article)!

Today, I’ve decided to select two of what I believe to be the most recurring stereotypes about musicals and to simply do my best at breaking them apart. Whether you already vaguely know about Broadway or whether you’ve never heard of it, I hope to lead you to discovering and learning about a world which is almost unknow to the French public, a world which has moved me since the very first time I entered it and which, if it was given a better chance, would inspire and touch many more among us. I invite you to watch the extracts I inserted in this article in order for you to further understand and forge your own opinion. Don’t think too much before watching, just let yourself be enchanted and dazzled! If one of the following musicals particularly strikes your attention, don’t hesitate to go and watch the entire thing and discover everything it has to offer (which is indisputably so much more than I could possibly tell you in a (not-so-)short article!)

Cliché #1: « Broadway c’est  quoi? » / « Broadway, what is that? »

Eh oui, ce que j’entends le plus souvent quand je parle de Broadway, c’est cette phrase-là… Pourquoi est-ce un cliché? Parce que tout le monde en sait beaucoup plus sur les comédies musicales qu’il n’y paraît. Et pour ceux dont c’est le cas, ça ne se limite pas à avoir vu Grease ou Mamma Mia à la télé un soir par hasard. Vous en connaissez déjà beaucoup plus que ça. Laissez-moi vous donner quelques-exemples… Vous avez surement déjà entendu, et à maintes reprises, la chanson « Cette année-là », de Claude François… Figurez-vous que ce cher Cloclo s’est en fait inspiré (beaucoup inspiré même puisqu’il s’est contenté de la réécrire en Français) d’une chanson du groupe Frankie Valli & The Four Seasons, or la comédie musicale Jersey Boys raconte l’histoire de ce groupe et reprend cette chanson: Oh What a Night…

Sans le savoir, vous connaissez aussi beaucoup d’artistes américains, anglais ou australiens qui ont foulé les planches de Broadway et joué dans des comédies musicales. Eh oui, on pourrait penser que la comédie musicale est un genre « secondaire » ou mineur (un peu parce-que c’est ce qu’il est en France, et à juste titre vu la qualité de nos comédies musicales, mais ça c’est tout un autre sujet…) et pourtant de nombreux acteurs, chanteurs, compositeurs que vous connaissez ont suivi une formation adaptée aux musicals et sont issus de Broadway! Regardez cet vidéo, vous allez très vite comprendre ce que je veux dire…

Well, this is the sentence I hear most of the time when I start talking about Broadway with someone. But why is it a cliché? Because everyone already knows more than they think about musicals! Not just only for having watched Grease or Mamma Mia by chance on TV once. You already know some much more than that. Let me give you a few examples… You all know the song « Cet année-là » by Claude François right, well it’s actually a french-cover of a Frankie Valli and The Four Seasons’ song, « Oh what a night », whose story was turned into a musical entitled Jersey Boys...

Maybe you are not aware but you also know many American, Australian, British actors who have stepped on the stage of a Broadway theater or starred in Broadway musicals. One might think as musicals as a « low » or secondary art (partly because, it actually is in France, and rightly so, given the miserable quality of SOME of our musicals, but that is a whole other topic…), but many actors, singers and songwriters, who you know from the mainstream culture, have actually started on Broadway. Let’s just watch this video, you will immediately get what I mean.

Eh oui, vous l’avez reconnu: il s’agit ni plus ni moins de l’incroyable Hugh Jackman! Cet homme a vraiment toutes les cordes à son arc (j’ai moi-même buggé en découvrant que celui que j’avais si souvent vu sous les traits d’un mutant aux griffes d’acier avait aussi joué le rôle du compositeur à la personnalité haute en couleur et en paillettes qu’était Peter Allen dans le musical The Boy From OZ) et c’est sûrement en partie grâce à sa formation si versatile de performer!

Yes, you recognized him: this is no less than the incredible Hugh Jackman! This man definitely has more than one string to his bow (I myself was astounded as I discovered that the man I had so often seen as a mutant with iron claws had also played the part of flamboyant songwriter Peter Allen in The Boy From Oz), which is certainly due to his versatile performer training.

Qui d’entre vous n’a jamais regardé la série How I Met Your Mother?  Est-ce que vous saviez que Niel Patrick Harris (aka Barney) avait également eu un rôle principal dans une comédie musicale des plus originales: Hedwig and The Angry Inch? J’espère vous avoir intrigués… Voilà ce que ça donne (et c’est plutôt génial je trouve :P)…

Have any of you ever watched How I Met Your Mother? Well did you know that Niel Patrick Harris (aka Barney) also got was also the lead character of one of the most out of the box musical: Hedwig and The Angry Inch? I hope this bit of information just intrigued you… Just take a look (I think it’s pretty amazing 😛 )…

J’ai hâte de lire vos réactions à cet extrait dans les commentaires. Je ne vais pas vous en dire beaucoup plus sur ce musical dans cet article car je pense lui en dédier un qui sera complet et dans lequel j’aurai mis tout mon cœur parce qu’il le mérite. Bref résumé: Hansel Schmitt, jeune Berlinois-Est, enfant de la Guerre Froide se voit offrir l’opportunité de quitter la RDA en épousant un soldat américain qui s’est épris de lui. Or le mariage homosexuel, c’était pas vraiment d’actualité à l’époque… Hansel est donc plus ou moins forcé de subir une opération chirurgicale pour « devenir une femme », mais l’opération tourne mal et il est laissé avec un bout de chair pendouillant qui le complexe beaucoup (le fameux « angry inch » ou centimètre opiniâtre). Hansel, qui s’appelle à présent Hedwig, finit tant bien que mal par quitter l’Allemagne de l’Est… Quelques-jours avant la chute du mur de Berlin. L’ironie du sort s’abat sur lui et il ne lui reste plus qu’à retrouver son identité après les changements profonds et, au bout du compte, inutiles qu’il a traversés. Cette comédie musicale existe en film si vous souhaitez la voir, ce que je peux vous en dire c’est qu’il a changé ma perspective sur l’art, sur la musique, sur Broadway (eh oui!) et sur ce que c’est qu’être humain.

I just can’t wait to read about your reactions to this clip! I won’t tell you a lot more about this musical because I intend to dedicate it an entire article in which I will have put my heart and soul because this musical deserves it. A short summary though: Hansel Schmitt is a young East-Berliner growing up during the Cold War. One day he is given the opportunity to leave the DDR by marrying an American soldier who fell for him. But since same-sex marriage was obviously not done at the time, Hansel has to undergo a sex-change operation, which unfortunately goes wrong and he is left with an « angry inch » of dangling flesh which makes him very insecure. Hansel, who is now called Hedwig, manages to leave Germany… a few days before the fall of the Berlin Wall. After this cruel twist of irony, he has to find his identity back, an identity that has needlessly been torn off of him. This musical has been made into a brilliant movie, if you wish to watch it. Let me say I watched it early on in my journey to being a musical fan and it has definitely changed my perspective on art, music, Broadway, and what it means to be a human being.

Cliché #2 « Broadway, c’est démodé. »

Ou plutôt « c’est pour les vieux », comme j’ai déjà pu l’entendre… Si beaucoup de Français pensent cela, c’est parce qu’en France, on n’est pas vraiment au courant de ce qui se passe sur les scènes de New-York en ce moment et du coup, on a du mal à imaginer que de nouveaux musicals, modernes, sont produits chaque année. Du coup, ce qu’ici on entend par « Broadway » (quand on sait ce que c’est), c’est ça:

Or rather: « it’s an old people thing », as I heard… First I’d like to say that young people can also enjoy things that are categorized as « old people stuff « . But if many French people have that opinion it probably is because, here in France, unless we are already acquainted with musicals, we are not really kept up to date with what’s currently going on on New-York stages… We don’t have TV Shows like the Today Show or the Ellen Show which feature the most recent musicals and so most of us have no idea new, modern musicals are produced everywhere. When people think of Broadway, most of the time, here’s what comes to mind: 

Ça / This:

Ou encore ça / Or this:

Bien que ces grands classiques soient des chefs-d’œuvres reconnus et des œuvres que j’aime vraiment beaucoup, je comprends que l’on puisse les trouver un peu poussiéreuses (d’aucun dirait rétro) et avoir du mal à s’identifier à cet univers, cette esthétique et ce son bien particuliers et que d’aucun qualifierait de « démodé ».

These may be actual masterpieces and musicals/ songs that I love, but I can understand why, to many people, they may sound a bit dusty and old (some may call it retro) an why people might have a hard time identifying to this world, this style, and this very particular sound.

Mais ce n’est pas TOUT ce que Broadway a à offrir!  Comme toutes les formes d’art dans ce monde, Broadway évolue avec son temps autant au niveau des styles musicaux qui s’y incorporent (le rap et le RnB dans Hamilton par exemple), que de l’ésthétique générale des musicals (les personnages de Rent ou Be More Chill portent des costumes qui n’ont (presque) rien d’extravagant et sont plutôt au contraire des habits de tous les jours, voire à la mode d’aujourd’hui), qu’enfin des thèmes abordés dans les musicals (la difficulté de s’intégrer au lycée et l’impact des réseaux sociaux dans notre vie privée dans Dear Evan Hansen, le manque de confiance en soi et les nouvelles technologies dans Be More Chill, etc). Les comédies musicales ne sont donc pas des antiquités condamnées à errer dans le passé des années 50 pour toujours mais des œuvres qui évoluent et qui, anciennes ou récentes, ont une vocation universelle: il suffit de les écouter ou de les ré-écouter aujourd’hui, à la lumière du monde que nous connaissons pour y découvrir de nouvelles dimensions insoupçonnées, pour les ré-inventer et les apprécier. Elles sont remplies des plus beaux messages que l’humanité puisse porter, de personnages complexes et profonds et pourtant si « relatable », des personnages auxquels nous pouvons tous nous identifier, que nous ayons 6 ou 60 ans, que nous aimions les musicals depuis une semaine ou des années, parce qu’ils ont quelque-chose de vrai, d’authentique.

But those musicals don’t sum up everything Broadway has to offer! Just like any other art, Broadway moves with the times as far as music styles ( rap and R&B in Hamilton, for instance), aesthetics (characters in Be More Chill or Rent wear everyday clothes), and topics ( Dear Evan Hansen is all about how hard it is to fit in as school and the impact of social media on our social and family lives, whereas Be More Chill is about self-confidence and new-technologies). Therefore musicals are no antiques doomed to roam in the ’50s forever but pieces of art which evolve and tend to be timeless and reach a universal scope: they can be reinvented and appreciated in light of today’s world. They address beautiful, human messages and depict the most relatable, complex and interesting characters, with which you can identify, whether you are 6 or 60, whether you’ve been into musicals for a week or for years because there is something real, something authentic about them.

Je vous laisse découvrir certains morceaux qui me font dire que Broadway c’est pas que pour les personnes âgées et que tout le monde peut y trouver son compte!

I’ll let you listen to some songs which make me say that Broadway is not only for old people and that there’s something for everybody on Broadway!

Cette première chanson vient de la comédie musicale Hairspray, dont l’intrigue se déroule dans les 60’s, ère de combat contre la discrimination raciale, religieuse, et physique (le personnage principal, Tracy Turnblad est une lycéenne obèse qu’une émission de danse refuse d’engager à cause de son poids et d’engager ses amis de couleur, malgré leur talent). Je vous la conseille si vous avez un peu le blues et que vous avez besoin d’un petit kick pour vous sentir inspirés, confiants et heureux!

This first song is taken from Hairspray, which takes place in the ’60s, an era of fighting against racial, religious, physical appearance discrimination. The main character, Tracy Turnblad, is an overweight high school student who’s turned down, along with her colored-skin friends, by Baltimore’s dancing TV Show because of their looks, despite theirundeniable talent at dancing. I advise you to watch it if you are feeling a little sad and need an extra lift to feel inspired and confident again!

Cet extrait est tiré de ma comédie musicale préférée: Rent. Tout me touche dans ce musical dont la problématique est plus qu’actuelle: tolérance et amour de tout le monde, quelque soit son genre ou sa sexualité ou ses centres d’intérêt et voir et apprécier les couleurs de chacun ainsi que tout ce qui le rend unique. Une oeuvre magnifique dont toutes les générations auront besoin de s’inspirer!

This is an excerpt from my favorite musical ever: Rent. Everything about this musical moves me. It’s a true hymn to acceptance, love of self and others, regardless of their past, gender, sexuality, likes and dislikes, and appreciation of everything that makes them themselves, that makes them special.

Cette vidéo est un mash up de deux des chansons phares des comédies musicales Dear Evan Hansen, dont j’ai parlé plus haut et qui raconte l’histoire d’un adolescent introverti et pas du tout populaire qui profite du suicide d’un de ses camarades de classe pour devenir populaire en se faisant le porte-parole de tous les lycéens qui se sentent rejetés grâce à un dicours « gone viral » sur les réseaux sociaux… je vous laisse le plaisir d’écouter l’album en entier pour découvrir les leçons qu’Evan va retirer de cette expérience. En tout cas, ce que je peux vous dire c’est que cette comédie musicale a fait pleurer beaucoup des spectateurs (dont moi, alors que je me suis contentée, – par défaut: si j’en avais eu les moyens j’aurais déjà embarqué pour New-York! -, d’écouter l’album) qui y ont assisté et a gagné de nombreuses récompenses à sa sortie il y a deux ans!) et de la comédie musicale Hamilton, dont le thème historique de la guerre d’indépendance des États-Unis contraste avec le rap, musique plutôt moderne, et le R&B mobilisés tout au long du musical. Je vous conseille cette comédie musicale de tout mon cœur, elle a réconcilié pas mal de jeunes américains avec Broadway et vous comprendrez vite pourquoi! C’est juste du génie!

This video is actually a mash-up of two songs from two musicals: Dear Evan Hansen and Hamilton (both 2015). Dear Evan Hasen is about an introverted teenager, who becomes popular thanks to a masterful, emotional speech gone viral about one fo his classmate’s suicide. Feel free to listen to the whole album on YouTube, it made many people, including me, cry and won several well-earned Tony Awards. Hamilton on the other side is a historical musical about the American Revolution and the creation of the United States of America. The uniqueness of this musical comes from (well apart from its creator, Lin Manuel Miranda’s own awesomeness) the contrast between its topic and the omnipresence of rap in it, which makes it sooo modern and original! I recommend you listen to the whole album as well because it’s simply genius!

Voici un extrait de la comédie musicale la plus « relatable » des dernières années: Be More Chill. Bon ok, certaines chansons de ce musicales sont pas terribles mais on y trouve aussi quelques petites perles comme celle que vous venez d’entendre « Michael in the Bathroom ». L’argument de ce musical se déroule aussi dans un lycée où circule une drogue, une pilule contenant une intelligence artificielle qui dit aux élèves qui l’ont prise comment se comporter pour avoir l’air plus « cool », plus « chill ». Ce musical dénonce donc la pression que certains d’entre nous ont sûrement déjà ressentie de devoir être cool pour être intégré, tout en tenant un discours plutôt intéressant sur l’influence des nouvelles technologies et l’importance de vrais contacts humains dans notre quête du bonheur. Oh et je crois que c’est même pas la peine d’évoquer le talent incroyable de George Salazar…

Here’s a song from the most relatable musical of the past few years: Be More Chill. Granted, some of the songs in this musical are not the best songs ever, but there also are a few gems like the song you just listened to: « Micheal In The Bathroom ». The story also takes place in a high school where students are a very particular drug, which is actually an artificial intelligence which takes hold of their brain and body and teaches them how to… be more « chill », more « cool ». By the way, George Salazar’s incredible acting and singing are just beyond mentioning ahah. 

Vous l’aurez compris, que ce soit à travers des histoires d’un autre temps ou inscrites dans le contexte de notre époque, les musicals de Broadway ont encore beaucoup de choses à offrir pour les jeunes et les moins jeunes et s’adressent à tout le monde, sans tenir compte de notre âge. Je dirais même plutôt que de nos jours, de jeunes compositeurs avec des idées neuves ont tendance à prendre d’assaut ce cliché et à démontrer à tout le monde que la relève est assurée! Il y a une telle diversité de thèmes, de styles, d’histoires, de voix, de personnages parmi toutes les comédies musicales qui existent déjà qu’il est impossible que tout le monde n’y trouve pas quelque-chose à son goût. Tout comme vous pouvez ne pas être très fan de Victor Hugo et adorer Albert Camus, vous pouvez ne pas accrocher à West Side Story et aimer Wicked (qui n’aime pas Wicked!? Je vous mets un petit extrait de cette comédie musicale à la fin de l’article juste pour le plaisir). Selon moi, Broadway est vraiment le monde de tous les possibles (à tel point que le bref tableau que je viens de vous peindre n’est représentatif que d’un millième de ce qui existe dans cet univers), un monde où il n’est pas pertinent de parler de clichés parce que tout y existe et que tous les horizons y sont ouverts. S’il y a bien un univers dans lequel je me sens libre, c’est bien l’univers des comédies musicales de Broadway. Le but de cet article n’était donc pas du tout de vous convaincre d’aimer les comédies musicales, mais de vous libérer des idées préconçues que vous pouviez avoir sur celles-ci afin que vous puissiez découvrir avec des yeux grands ouverts ce monde de spectacle, de magie, d’histoires, de dépassement de soi et d’infinie diversité.

You’ll have guessed it, whether it is through stories from another era or from our time, Broadway musicals have so much to offer, to the young and the old, and can speak to every one of us. Nowadays, young and innovative songwriters tend to overthrow this cliché and to prove that succession is ensured? The variety of topics, music styles,stories, voices, characters amongst all the already existing musicals makes it possible for every one to find something to match their taste. Just like one may not really enjoy Thomas Hardy and still be a great fanof F.S. Fitzgerald, one can remain unmoved listening to West Side Story an be completely in awe listening to Wicked (who doesn’t like Wicked any way?! I’ll leave you with a song from Wicked at the end of the article, just for pleasure). I truly believe that Broadway is a world where anything can happen (so much so that this article only manages to address one in a thousand marvels that musicals hold), a world where it is even irrelevant to talk about clichés because everything is possible and everything exists in it. If there is one universe that makes me feel free, it is Broadway. So my goal with this article was in no way to try and convince you that you should be into musicals but to set you free from any preconceived idea that you may have had about Broadway and to allow you to dive into this universe that is so close to my heart and where you could find something to love too.

J’espère être parvenue à piquer votre curiosité. Avant de partir, comme promis voici une chanson  de Wicked, interprétée par Lea Michele et Ada Vox, parce que c’est une version géniale et que j’ai eu du mal à trouver la performance originale en bonne qualité…D’ailleurs, je vous reparlerai très très certainement de Wicked dans un prochain article sur Broadway!

I hope I was able to tickle your curiosity. Before I leave, here’s the song from Wicked I promised, here sung by Lea Michele and Ada Vox, because it is a great version but also because I couldn’t really find a good quality video of the original live performance of this song (I’ll most probably bring up Wicked again in one of my next articles about Broadway)!

Plein de bisous / Kisses, Maurine ❤

 

 

 

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s